Municipalité de Déléage
Réunions du conseil
Pour consulter le calendrier des réunions du conseil : cliquez ici >>

Bureau municipal
175, route 107
Déléage (Qc)   J9E 3A8
Tél. : 819-449-1979
Fax : 819-449-7441
Pour nous écrire :
cliquez ici
Pour nous écrire

Père Jean R. Déléage, fondateur de Déléage
Père Jean R. Déléage, fondateur de Déléage
Origine du nom de Déléage

Déléage est le nom de notre municipalité. Mais combien parmi nous en connaissent l'origine véritable ?

Le canton de Kensington caractérisait autrefois ce que nous appelons aujourd'hui Déléage. Le canton ne comprenait à ses débuts que 114 personnes et il n'était pas considéré comme étant une municipalité.

Ce n'est que le premier janvier 1881 qu'elle fut définitivement inscrite sur la liste des municipalités incorporées.

Après 80 ans d'existence, notre municipalité est dix fois plus nombreuse qu'à sa naissance, soit 1,150 personnes en 1963. Lors du centenaire, en 1981, la population était évalauée à 1482 habitants. La population totale atteignait 1,964 habitants lors du recensement canadien de 2006. Selon le ministère des Affaires municipales, ce total se chiffrait, en 2008, à 2,023 habitants.

En 1930, l'histoire de la municipalité de Kensington subit un autre changement majeur. Elle fut désormais connue sous le nom de Déléage en l'honneur d'un missionnaire des Oblats de marie immaculée qui a toujours servi sa religion sous ce nom.

Reconnu de tous comme le fondateur de la paroisse, le révérend père Jean R. Déléage en fut l'administrateur et l'organisateur pendant 26 ans, soit de 1853 à 1879.

Ce changement s'effectua le 15 février 1930 et cela en grand accord avec les gens de la municipalité.


Les pionniers de chez-nous

Si nous reculions dans le temps, nous verrions que les premiers colons à venir s'installer dans le canton de Kensington n'eurent pas la vie facile. Seuls, éloignés du reste du monde, ils ont bâti ce coin de terre dont nous sommes si fiers aujourd'hui.

Grâce à leur courage et leur obstination, ils ont construit nos chemins, nos ponts, nos fermes et nos maisons.

La maison ordinaire du colon était habituellement une cabane étroite faite de bois rond. Les meubles étaient construits par des pionniers habiles.

Leurs instruments aratoires ne ressemblaient guère à ceux que nous connaissons aujourd'hui. Les rouets, le dévidoir, l'écrémeuse, la baratte à beurre, des objets essentiels à la vie familiale, occupaient les places d'honneur dans les maisons.

La vie familiale n'était guère variée. les hommes travaillaient au chantier tandis que leurs femmes, habituellement d'excellentes cuisinières, leur préparaient de bons repas revivifiants.

Seul le temps des Fêtes et Pâques apportaient aux gens une certaine récompense pour des mois de travail ardu et sans répit.

Ces jours-là faisait ressortir la joie du fond des coeurs et l'amour régnait grâce à la foi enracinée. Les familles, les voisins, se réunissaient lors de ces occasions spéciales.


Source : 1881-1981 Corporation municipale de Déléage.
Mises à jour : Sogercom Vallée-de-la-Gatineau
Réalisé par : Sogercom Vallée de la Gatineau       Hébergé par : Portail Vallée de la Gatineau
Tous droits réservés
© Municipalité de Déléage